website

| Victoria Banaszak

"C'est juste un verre de vin. Ça ne peut pas être trop mauvais, non ?"

Faux ! Sauf si c'est du vin sans alcool, bien sûr ! #verefinery


Peut-être que, comme moi, vous êtes parfois coupable de pilotage automatique en commandant ou en vous rabattant sur la boisson "habituelle" lorsque vous sortez avec des amis ou que vous vous détendez après une journée bien remplie. Des études récentes menées par l'université de Pennsylvanie montrent que nous devrions peut-être repenser nos habitudes de consommation. Il est bien connu qu'une forte consommation d'alcool est nocive, mais vous êtes-vous déjà rendu compte de la faible quantité qu'il faut consommer pour voir une diminution du volume de votre cerveau ?


Les études mentionnées ci-dessus remettent en question la façon dont les gouvernements et la société associent l'alcool et son impact sur le cerveau.


Ces études démontrent que même une légère augmentation de la consommation régulière d'alcool, comme le passage d'une unité d'alcool par jour (environ une bière ou un demi-verre de vin par jour) à deux unités par jour, a un effet comparable sur le cerveau au vieillissement de deux ans. Les changements sont similaires au vieillissement de 3,5 ans lors du passage de deux à trois unités. Comme le montre l'article, la ligne n'est pas linéaire, mais un schéma qui s'aggrave avec la consommation d'alcool.


La prochaine fois que vous prendrez ce verre, prenez une seconde pour vous demander si cela en vaut vraiment la peine à long terme.


Vous pouvez lire l'article complet ici

x